NOUS SOIGNONS PARMI NOUS: ATTENTION PEDAGOGIQUE POUR L’ENFANCE A GUAYAQUIL

Le travail dangereux des enfants est une réalité qui menace au jour le jour le développement des enfants et des adolescents du continent. À Guayaquil, Équateur, nous travaillons avec l’ensemble JUCONI pour que les enfants et leurs familles aient plus des outils pédagogiques qui leur permettent d’améliorer leur qualité de vie.

Notre partenaire locale dans ce projet est: JUCONI

PROBLÈME

Les enfants et les jeunes qui effectuent le travail dangereux des enfants sont exposés quotidiennement à des situations qui peuvent transgresser leurs droits fondamentaux. La quantité d’heures qui sont loin de chez eux leur empêche de rentrer au système éducatif et ceux qui assistent sont plus susceptibles de laisser d’assister à cause de l’absentéisme et la fatigue. Sans les diagnostics et des outils adéquats même il est possible aggraver les problèmes cognitifs qui les retardent dans leur développement éducatif.

PROJET

Les professionnels bénévoles d’América Solidaria travaillent avec JUCONI pour développer des outils pédagogiques pour les enfants et les jeunes qui travaillent et leurs familles. Grâce à des activités et des stratégies d’accompagnement personnalisées, nous cherchons avec la communauté que les enfants abandonnent progressivement les activités qui peuvent diminuer leur qualité de vie et de développement intégral.

BÉNÉFICIAIRES

Dans ce projet, nous travaillons avec l’ensemble 15 enfants en situation de travail dangereux et leurs familles, en plus de 20 moniteurs de JUCONI. En outre, ce projet aide par la suite à 135 enfants et jeunes en situation de travail dangereux qui ne sont pas dans ce projet pilote.

BÉNÉVOLES IMPLIQUÉS

« Voir des progrès chez les enfants est un sentiment qui réjouit l’âme. Voir à ces enfants avec un sourire, voir cette transformation d’un enfant avec la visage d’être en colère, désabusé et vaincu à un enfant avec la visage totalement différente après le travail avec l’ensemble et voir qu’il est possible. Un visage qui exprime l’espoir, un visage qui dit ‘Je vais faire, Madame ‘» María José Abarca, Psychopédagogue

Advertisements

CRÉER DES CHEMINS: LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES DE VIE

Dans le secteur d’Antonio Nariño à Bogota, Colombie, il y a beaucoup d’enfants et jeunes avec capacités différentes qui vivent en situation de vulnérabilité et ils ne comptent pas d’un système de rééducation qui leur permet d’atteindre une indépendance. Nous travaillons pour contribuer à leur qualité de vie au moyen du développement de compétences qui leur permet de se rattacher et d’être positionné mieux avec son environnement.

Notre partenaire local dans ce projet est: Fundines.

PROBLÈME

Comme dans nombreuses régions, la société Antonio Nariño n’est pas prête à accueillir des enfants et des jeunes avec capacités différentes, difficulté qui se réplique également au niveau de la famille. Cela, joint à un peu de caractérisation de leurs compétences et l’absence de stratégies d’intervention auprès des établissements proches, génère la remise d’une attention insuffisante à leurs besoins.

PROJET

Grâce à ce projet et avec Fundines, nos professionnels bénévoles travaillent sur la conception et la mise en œuvre d’un modèle d’intervention pour la communauté. Avec ce projet, nous prétendons développer et renforcer des capacités pour la vie des personnes qui assistent au centre d’attention, en ayant en considération leurs processus cognitifs, ludiques et sociaux. De cette manière, nous renforçons le développement personnel des jeunes de Fundines.

BÉNÉFICIAIRES

Ce projet travaille avec 14 jeunes qui assistent à Fundines avec leurs groupes familiales.

BÉNÉVOLES IMPLIQUÉS

«  J’apprends au-delà du professionnel. Je sens que je surpasse des étapes personnelles. J’aime mon travail et aussi la communauté. » Nataly Barrientos, Éducatrice spécialisée.

 

APPUYER L’EMPLOYABILITE DES MIGRANTS

Avec le Cuidadano Global, nous travaillons à partir de 2010 sur des conseils pour les migrants en situation de vulnérabilité sociale. Aujourd’hui, nous le faisons à travers du programme « Trabajador Global » avec lequel nous avons l’intention d’améliorer la qualité de vie de centaines de migrantes grâce à l’acquisition de compétences sociales et de l’emploi, le travail avec des entreprises et conscience de ce problème.

Notre partenaire local dans ce projet est: Ciudadano Global

PROBLÈME

La situation de vulnérabilité du travail et sociale dans celle qui se trouve un grand nombre de migrantes à Santiago du Chili a son origine dans sa condition légale et la désinformation à propos de la législation du travail en vigueur. Tant des migrantes à la recherche de travail comme les déjà insérés dans le monde du travail sont quotidiennement exposés aux situations qui transgressent leur droits basiques et abîment leur intégrité. L’autre des  facteurs qui influe sur l’absence de lien entre les migrants qui demandent l’emploi et les entreprises qui souhaitent les embaucher, en particulier ceux qui sont les plus vulnérables.

PROJET

Pour que les migrantes réussissent à sortir de leur situation de vulnérabilité sociale et de travail, grâce à ce projet et le travail de la professionnelle bénévole avec notre partenaire locale, nous leur donnons des outils pour renforcer leurs compétences socioprofessionnelles. Nous leur donnons également des conseils juridiques sur leur droit du travail, préparation pour l’insertion de travail et facilitons des liens avec les entreprises qui ont vocation sociale et comprennent la situation des migrants. D’autre part, nous travaillons avec ce dernier grâce à des ateliers multiculturels pour les entreprises et nous les soutenons dans le processus de liaison et l’intégration de leurs nouveaux travailleurs.

Bénéficiaires

Ce projet travaille directement à près de 330 migrants liens à Ciudadano Global avec 8 entreprises participants du projet. À son tour, nous travaillons indirectement à près de 990 personnes qui sont intégrants des familles de migrantes de ce projet.

BÉNÉVOLES IMPLIQUÉS

“Je ne doute pas de l’importance de mon travail ou ma décision d’être bénévole. Je cherche la cohérence, le rapprochement avec la population migrante, je cherche à sensibiliser les gens qui traversent mon chemin. Je veux voir des changements législatifs de migration, veux voir l’élimination de xénophobie, veux être témoin de l’intégration sociale des migrantes. » Alexa Schaeffer, Professionnelle bénévole

ACCOMPAGNER LES PREMIERES ETAPES DE L’EDUCATION

Dans certains des communes avec une plus grande pauvreté au Chili travaille la Fundación Loyola, elle fournit d’éducation de qualité grâce à ses jardins d’enfants et crèches aux enfants en situation vulnérable. Son modèle éducatif est d’une grande qualité mais elle n’a pas réussi à concilier le développement émotionnel avec le développement académique. Ensemble, nous travaillons pour obtenir un modèle éducatif intégral qui permet à ses enfants accéder à plus d’opportunités qui améliorent sa qualité de vie.

Notre partenaire local dans ce projet est: Fe y Alegría à travers de Fundación Loyola.

PROBLÈME                                                         

Le projet éducatif de Fundación Loyola a comme but que les enfants qui assistent à ses salles réussissent à déposer au système éducatif avec les meilleurs outils possibles. Cependant, cette recherche est sur scolarisé l’enseignement et laisse de côté l’acquisition de connaissances et les habiletés de communication, sciences et relations humaines, ce qui diminue la portée d’une éducation intégrale.

PROJET

Pour remporter que les enfants améliorent leur qualité de vie, la Fundación Loyola doit offrir un modèle éducatif intégral et cohérent avec son cycle de vie. Pour cela, nous travaillons dans l’ensemble au moyen d’une intervention dans la qualité, la couverture et les pratiques formatives de son actuel modèle dans l’ensemble avec enseignants et directifs. Nous cherchons une mise en œuvre pédagogique du modèle attractif, tant pour ceux-ci comme pour les familles des enfants. De cette manière, nous prétendons remporter qu’ils reçoivent une éducation axée à promouvoir leur apprentissage et développement comme des êtres sociaux, des personnes et des sujets de droits et partagent son processus formatif.

bÉNÉFICIAIRES

Dans ce projet, nous travaillons directement avec 40 éducateurs des centres du réseau de Fundación Loyola, des régions Metropolitana et Valparaiso au Chili. Avec cela nous travaillons directement à près de 600 enfants d’entre 6 mois et 6 ans, des assistants aux jardins d’enfants et crèches. Avec eux, nous travaillons indirectement à  près de 650 parents proches des mineurs.

BÉNÉVOLES IMPLIQUÉS

Dans au jour le jour, je vis avec les enfants et nous voyons comme ce sont les pratiques éducatives et comme nous pouvons remporter que celles-ci soient chaque fois meilleures pour eux. ” Karina Tarazona, Éducatrice primaire

RENFORCER ENSEMBLE: LES COMPETENCES POUR LA REEDUCATION

Dans la maison d’accueil Amigos de Jesús, les enfants et les jeunes avec capacités différentes se fortifient dans leurs services de rééducation. Mais, ils ne travaillent pas seuls sinon avec leurs familles et soignants. Ensemble, nous apprenons habilités importantes pour son soin, conscients du fait qu’ils sont partie clé du processus.

Notre partenaire local dans ce projet est: la maison d’accueil Amigos de Jesús

PROBLÈME

Aujourd’hui, les soignants et familles des assistants à la maison d’accueil ne compte pas avec la formation nécessaire pour soutenir sa rééducation. Cela plus la déchéance physique, émotionnelle et l’absence de réseaux d’appui pour son intégration sociale empêchent que les utilisateurs reçoivent une rééducation intégrale.

PROJET

Le but de ce projet est renforcer l’autonomie des utilisateurs de la maison d’accueil. Notre professionnelle bénévole avec le partenaire local travaillent pour former les connaissances et les techniques de soins quotidiens à leurs soignants et famille. D’ailleurs,  nous créons et encourageons espaces d’auto-soins pour les familles qui diminuent la déchéance physique et émotionnelle; et appuyer la création de réseaux sociaux et communautaires qui aident dans le processus d’intégration des utilisateurs du centre de rééducation.

BÉNÉFICIAIRES

Avec le but de que les utilisateurs de la maison d’accueil reçoivent une rééducation intégrale, ce projet travaille directement avec 24 intégrants de leurs familles et soignants correspondants au centre, appartenant 14 au premier groupe et 10 au deuxième groupe.

BÉNÉVOLES IMPLIQUÉS

“J’ai appris choses qui dans mon formation professionnel et personnel je n’ai pas l’opportunité d’acquérir parce que je n’ai pas eu contact direct avec des enfants avec capacités différentes. Grâce à diverses circonstances, j’ai eu l’opportunité de connaitre plus de leurs vies et j’ai appris sur les dynamiques qui affrontent en me permettant de penser au-delà de ce qui est observé. “Miluska Rodriguez, Psychologue

RENFORCER ENSEMBLE: MESURES FERMES A LA REEDUCATION

À la maison d’accueil Amigos de Jesús, les enfants et les jeunes avec capacités différents se fortifient en leurs services de rééducation. Ensemble, nous faisons des progrès à travers des thérapies kynesiologiques et des interventions intégrales,  vers leur autonomie, leur développement et leur amélioration dans leur qualité de vie.

Notre partenaire locale dans ce projet est : Maison d’accueil Amigos de Jesús

PROBLÈME

La maison d’accueil Amigos de Jesús a immensément crû par sa capacité de répondre à la nécessité d’attention des enfants et des jeunes avec des capacités différentes de ressources insuffisants. Aujourd’hui, la nécessité nous oblige à améliorer le modèle d’attention intégrale pour que continue en fournissant des outils pour son autonomie à la fois avec la nécessité de sa communauté.

PROJET

Pour obtenir une attention intégrale que permette l’autonomie des utilisateurs de la maison d’accueil Amigos de Jesús, dans ce projet nous travaillons avec leurs moniteurs et leurs parents à travers de formations et suivi de leurs interventions. D’ailleurs nous sommes en train de construire des outils qui nous permettent de mieux connaître leur réalité. Parallèlement, nous travaillons avec les bénévoles corporatifs de Falabella qui nous apportent des matériels et une infrastructure pour le projet.

BÉNÉFICIAIRES

14 enfants et jeunes avec capacités différentes avec 51 de leurs parents, familiers et soignants se bénéficient avec ce projet.

BÉNÉVOLES IMPLIQUÉS

“Mon but est de remporter que tous les enfants, qui travaillent avec moi, profitent de chaque instant partagé ensemble et que leurs parents voient également que cette instances de réhabilitation peuvent et doivent être plaisantes, non seulement pour les enfants et jeunes sinon aussi pour leurs familles de voir qui s’obtiennent des progrès»  Johanna Olmos, Ergothérapeute

REEDUQUER LA COMMUNAUTE ET LES PERSONNES AGEES

À Lebu et Los Álamos, sud du Chili, il y a un haut nombre de personnes âgées en situation de vulnérabilité : la pauvreté, l’abandon et les problèmes de santé aggravés par un handicap. Nous contribuions à améliorer leur santé grâce à la formation dans la promotion et la prévention de santé avec des moniteurs et des familles.

Notre partenaire local est : Hogar de Cristo.

PROBLÈME

Bien que beaucoup de personnes âgées au Chili, chargés d’expérience et d’histoires, vivent en situation d’abandon, de pauvreté ou d’exclusion. Encore plus, certains des personnes âgées ont quelque type de handicap ou niveaux élevés de dépendance tandis que leurs soignants ou  leurs familiales ont peu connaissance dans la promotion de la santé, soin, et prévention de maladies. Les équipes de moniteurs locales du Programa de Atención Domiciliaria del Adulto Mayor (PADAM) de Hogar de Cristo à Lebu et Los Álamos également se trouvent face à ces défis pour une prestation optimale de services aux personnes âgées avec meilleurs degrés de dépendance à cause de manque d’une équipe professionnel interdisciplinaire qui puisse soutenir son travail.

PROJET

Grâce au travail de 2 professionnelles bénévoles, nous apportons à améliorer la santé des personnes âgées au moyen du développement d’une programme de formation pour des utilisateurs et équipe des PADAM à Lebu et Los Álamos et des travailleurs communautaires dans la promotion de la santé et prévention de la maladie.

BÉNÉFICIAIRES

Dans ce projet, nous travaillons directement avec 50 personnes âgées, 20 membres des centres de rencontres des personnes âgées et 5 moniteurs de la localité.

BÉNÉVOLES IMPLIQUÉS

“L’une de mes plus grandes passions est ce que je fais, cette situation me fait vivre la joie de pouvoir fournir un peu de ce que je sais en faveur d’améliorer la qualité de vie des personnes qui ont besoin de cela » . Erica Santana, Physiothérapeute

« La vie me démontre qu’aider aide, si quelqu’un me demande : Qu’est-ce que se sent faire partie de la fondation?, cela vaut-il la peine ?,  je n’hésite pas à répondre oui absolument, parce que du fond de mon cœur ces sourires, ce bonheur, cette gratitude, cette hospitalité, cette sincérité, cette humilité, ils te remplissent le cœur avec un amour profond » María del Rosario Morales, Psychologie