VERGERS D’AUTOCONSOMMATION: OU CROIT LE DROIT A UNE MEILLEURE ALIMENTATION

Macalajau est une communauté autochtone descendant de la culture Maya, situe dans la localité d’Uspantan au Guatemala. La beauté de sa culture et les paysages s’opposent à l’une des réalités du continent : 1 sur 2 enfants du pays vit dans un état de malnutrition. Nous sommes contre cette réalité, América Solidaria encourage l’usage des vergers d’autoconsommation. Le Fondo Chile Contra el Hambre y la Pobreza, géré par le PNUD, a financé la première année du projet des vergers d’autoconsommation pour les familles et communauté de Macalaju, au Guatemala. Aujourd’hui, il finance le Proyecto BI Nacional de vergers d’autoconsommations familiales, éducationnels et communautés réalisé en Canaque, au Guatemala et en El Progreso, au Honduras.

Notre partenaire locale dans ce projet est: Hábitat para la Humanidad

PROBLÈME

La réalité du Guatemala est urgente. Presque la moitié de ses enfants vivent dans un état de malnutrition. Bien que plusieurs de ceux-ci ne souffrent pas du manque de nourriture, sinon du manque de diversité dans leur régime qui ne parvient pas à satisfaire leurs besoins nutritionnels. Entre les causes, nous identifions la précarité d’habitudes alimentaires et de pratiques agricoles qui diversifient son régime. De la même manière, il affecte l’ignorance des apports nutritionnels des aliments et des bonnes pratiques dans la manipulation et les déchets en résultant. Un autre facteur important est l’absence de ressources économiques de la communauté et de connaissances d’autogestion pour ceux-ci.

PROJET

La communauté de Macalajau a besoin d’acquérir des connaissances qui leur permettront de diversifier leur régime nutritionnel et l’autogérer les ressources rares et d’améliorer ainsi leur qualité de vie. En América Solidaria, nous travaillons dans avec l’ensemble la communauté en construisant 80 vergers pour les familles et une communautaire d’autoconsommation. Le but consiste en ce que la communauté puisse de cultiver des aliments qui garantissent une alimentation équilibrée et de qualité et qui puisse générer des ressources économiques de leurs vergers. Également, la formation est contemplée dans thématiques d’autogestion, techniques agricoles, habitudes alimentaires, parmi les autres.

BÉNÉFICIAIRES

La communauté de Macalajau est composée par 62 familles ; hommes, femmes, jeunes et enfants qui peuvent diversifier leur alimentation.

Bénévoles impliqués

« A partir du rapprochement professionnel et travail avec la communauté, une rencontre s’est générée où les connaissance techniques qui ne sont tout à fait faits en face de ce qui transmet la vie, où tout se présenter comme égaux. Cela est le précieux de cette expérience, le fait de n’espérer rien en retour et recevoir tant » Viviana Muñoz, Psychologue communautaire

«Dans ce pays, comme dans beaucoup d’autres du monde, les droits humains ont été mutilés et, actuellement, la vulnérabilité nutritionnelle est caché dans leurs sociétés. De cette façons, je commence me cultiver avec l’humanité d’autre réalité, réalité que nous ne voulons pas accepter, réalité qui maraude comme fantôme notre autour mais que nous avons besoin sentir pour pouvoir voir » Luis Muñoz, Ingénieur en environnement

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s